Chant grégorien

Le chant grégorien est le premier exemple de musique liturgique chrétienne écrite et conservée. Elle s’est développée principalement en Europe occidentale et centrale au cours des IXe et Xe siècles. C’est une musique vocale, chantée sans accompagnement musical, traditionnellement par des chœurs exclusivement masculins.

Pourquoi la musique est bénéfique à la santé

De nombreuses recherches ont mis en avant les propriétés bénéfiques de la musique sur la santé. Trois bonnes raisons d’écouter de la musique pour se faire du bien :

1/ Les sons font réagir nos cellules

La musique n’a rien d’immatériel : tous les sons déplacent de l’air, exerçant une « pression acoustique » qui vient caresser ou frapper nos tympans. Tous les sons ont leurs propres fréquences, leurs propres vibrations. S’ils sont trop aigus ou trop graves, l’oreille humaine ne les perçoit pas.

Mais ce n’est pas parce qu’on ne les perçoit pas qu’ils n’existent pas. Des chercheurs américains ont constaté qu’en envoyant des ultrasons très puissants dans une boule de verre remplie d’eau, on voyait se former de minuscules bulles émettant des éclairs bleuâtres. Les sons ont donc bien une action physique sur la matière. Comme notre corps est composé à 60% d’eau, il est bien évident que la musique exerce une influence sur tout notre corps même si notre oreille ne perçoit « que » les fréquences moyennes.

En réalité, notre organisme est un véritable orchestre à lui seul : battements du cœur, respiration des poumons, vitesse de circulation du sang, vibration des cellules, pulsations du système nerveux.. Si les rythmes et fréquences extérieurs sont trop rapides, trop agressifs, on se retrouve en état de stress et la tension monte.

2/ Des vibrations qui soignent

Le chercheur français, Fabien Maman, a mis au point une technique très originale. Il pose des diapasons (ces petites fourches qui servent à accorder les instruments) directement sur les points d’acupuncture. Les vibrations courent le long des muscles, des nerfs, des os… et « raccordent » notre corps et nos énergies. A noter que cette technique fonctionne également avec des personnes malentendantes. Même si les oreilles ne fonctionnent plus, le corps entend les messages qui lui sont envoyés.

Ceci explique pourquoi certaines fréquences musicales (ou des sons de notre environnement) entrent en résonance avec celles de notre système nerveux et procurent une sensation d’apaisement, de bien-être. Ou au contraire nous irritent et nous agressent… En écoutant des musiques dites « de relaxation », les rythmes du cerveau s’adaptent à ceux de la musique, ralentissent leur intensité et font parfois plonger dans un profond sommeil.

3/ Un art thérapeutique

Il y a 5000 ans le « Hong Fan », un traité chinois expliquait le lien entre les notes et les viscères et comment elles « produisent des impressions profondes ». En Occident, il faudra attendre les années 1950 pour que la musicothérapie apparaisse.

Ecouter une musique qui nous plaît active, dans notre cerveau, le « circuit de la récompense ». Le cerveau et tout notre corps vont être inondés de substances chimiques essentielles à notre existence et à notre joie de vivre : la dopamine (neuromédiateur du plaisir et du désir), l’ocytocine (hormone de l’amour et de l’attachement), la sérotonine (reconnue pour ses vertus anti-dépressives), les endorphines (qui vont calmer nos douleurs et nous procurer une sensation de bien-être). Une musique douce va diminuer notre sécrétion d’adrénaline et nous apaiser ; une mélodie plus rythmée nous procurera de l’énergie.

Don Campbell dans son livre « L’effet Mozart » décrit comment la musique influence notre état d’esprit. Il énumère une cinquantaine de problèmes courants (migraines par exemple) que la musique peut aider à traiter ou corriger.

Et plus particulièrement le chant grégorien

« Le chant grégorien ne guérit pas, il sauve (…) car il s’adresse directement à l’âme » Dr Alfred Tomatis

Au début du Moyen Age, beaucoup croyaient que ces chants avaient des pouvoirs de guérison. La science actuelle va dans ce sens.

Le Dr Alan Watkins, neuroscientifique à l’Imperial College de Londres, a montré que le chant grégorien peut faire baisser la tension artérielle et contribuer à réduire l’anxiété et la dépression. Une étude réalisée en 2012 à Sao Paulo a découvert que le chant grégorien contribuait à réduire l’anxiété des mères dont les enfants sont hospitalisés.

D’après certaines recherches, le chant grégorien crée un rythme respiratoire qui s’apparente à la respiration pratiquée dans le yoga. Cette musique a le pouvoir de nous faire voyager dans le moment présent. Grâce à une musique simple qui concentre notre attention et calme notre esprit, le chant grégorien nous permet de nous détendre. C’est un excellent exercice de méditation qui favorise sérénité, relaxation psychologique et corporelle.

Entre chaque verset chanté, on doit pouvoir entendre le silence. Dans le chant grégorien, le silence qui suit l’unisson des voix est aussi un moment d’écoute. Le chant grégorien est dépouillé et appelle donc au dépouillement des idées, des ego, des pensées. Toute sa puissance est dans sa simplicité. Toute sa portée réside dans l’écoute, de soi et de l’Autre.

La musique fait du bien à une condition

Il faut que ce soit une musique choisie, de la musique que l’on écoute dans un espace temps déterminé pour être en lien avec soi-même. Pas de la musique entendue dans les magasins, les ascenseurs, ni une musique de film et ou de publicité. Avoir de la musique en fond sonore chez soi est attrayant mais il y a un apport évident à écouter de la musique pendant un temps consacré uniquement à cela.

Faites-vous un espace temps tranquille (au moins 45 minutes), sans être dérangé et restez-là simplement avec la musique (sans rien faire d’autres, même pas lire ce qui est écrit sur la pochette du CD). Vous créez ainsi un espace propice pour lâcher prise, pour permettre à votre corps de relâcher et à votre cerveau de s’équilibrer.

Découvrez ou redécouvrez les chants grégoriens et préparez-vous à un voyage dans le temps !

Image bandeau par www.rtbf.be
Sources : www.acvo.e-catho.com ; www.desmusiquespourguerir.com  ; https://app-therapie.com ; www.psychologies.com ; https://calmradio.com/fr

Laisser un commentaire

Fermer le menu